Auteur

À propos

Le projet de bande dessinée « La famille Chaton » a l’ambition d’être drôle, de parler du monde d’aujourd’hui en dévoilant parfois « l’envers du décor » et à l’occasion d’être mordant. Le scénario et le dessin vont à l’essentiel, le récit est simplifié, parodique et parsemé de gags. La simplicité du trait souligne le côté rigolo, les couleurs sont vives et gaies.

« La famille Chaton » veut exacerber le coté série avec un rythme de parution soutenu d’un épisode de 32 pages tous les mois, soit 12 par an qui formeront une « saison » (ça, c'est quand je pourrai larguer mon boulot pour faire de la BD à plein temps, en attendant quand je prends des vitamines je tiens le rythme d'1 à 2 planches par semaine, mais je m'attends à un petit coup de mou avec l'hiver, la pluie et les jours qui racourcissent).

Chaque épisode se veut autonome mais plusieurs intrigues se développent sur la saison complète et amènent un niveau de lecture supplémentaire, les 12 épisodes de la saison constituant ainsi un « super-récit » avec un début, un développement et une conclusion. Ce rythme permettra de développer de nombreux personnages avec une personnalité originale que l’on pourra adorer ou détester. Les personnages de la série subissent le passage du temps, les saisons se succèdent, ils fêtent leur anniversaire et évoluent.

Des running-gags et autres repères permettront de garder une unité, par exemple, tous les épisodes commenceront par le rêve d’un personnage, central dans l’épisode en question.

Résumé

Dans ce premier épisode de la famille Chaton: Caka-bulles® et insuline vous lirez entre autres choses que: Michel Chaton, le père surmené, va passer une nuit à l'hopital; Rachel Chaton, la mère, va présenter la nouvelle campagne de pub Trankil 2000®; Charlie Chaton, le fils, va rencontrer Moussa Moussa fraichement débarqué du Cakangwé et Charlotte Chaton, la fille, va dessiner sa grand-mère.

Dernières planches RSS

Visiter les archives

Derniers commentaires RSS

Parcourir tous les commentaires